Les bonnes pratiques de l’éco-conduite à suivre pour réussir l’examen

L’éco-conduite prend en compte les bons comportements à adopter lorsque vous conduisez. Depuis les années 2010, il est inclus dans la phase pratique des examens du permis de conduire. Grâce à cette façon de conduire, les accidents enregistrés ont baissé. Aussi permet-il aux candidats d’obtenir de meilleures notes pendant l’examen. Découvrez dans cet article les bonnes pratiques de l’éco-conduite à suivre pour réussir l’examen du permis de conduire.

Observer les principes d’écologie et d’économie

Le but principal de l’éco-conduite est de conduire compte tenu des deux principes : l’écologie et l’économie. Autrement dit, il vise une conduite stable et l’économie de votre carburant tout en protégeant l’environnement du CO2. Sur https://www.nouvelle-route.fr, vous en apprendrez plus sur les principes et bonnes pratiques. Le jour de l’examen, vous devez conduire de façon souple tout en usant d’une vitesse stable. Cela vous évitera de freiner de manière brutale ainsi que le rejet de gaz à effet de serre. Toutes les bonnes pratiques de l’éco-conduite se basent sur ces deux principes.

A lire également : Pourquoi faire une révision ?

Observer une vitesse stable et un bon entretien de son véhicule

Une vitesse non stable et brusque peut provoquer une consommation très élevée de carburant. Ce qui ne respecte pas le principe économique. Il serait alors préférable que vous mainteniez une vitesse moins élevée afin que le véhicule dépense une petite quantité d’énergie. Mis à part une vitesse accélérée, de nombreux facteurs peuvent provoquer une consommation supplémentaire de carburant. La pression pneumatique, le filtre à air et beaucoup de charges. Vous devez alors veiller à ce que la pression pneumatique ne soit pas trop faible. Aussi, vous devez changer de manière régulière les éléments qui peuvent laisser échapper le carburant. Des charges assez importantes peuvent aussi causer une surconsommation. Vous devez donc éviter les charges moins importantes.

Anticiper sur les obstacles possibles

Pour éviter toute sorte de surconsommation, vous devez être très attentif et anticiper sur les obstacles qui peuvent se présenter. Pour le faire, vous devez éviter les accélérations et freinages inutiles. Aussi, vous devez couper le moteur du véhicule lorsque vous faites un arrêt supérieur à trente secondes. De plus, disposer de certains instruments de bord tels que les ordinateurs de bord peut être indispensable. En effet, vous pouvez les utiliser afin d’obtenir des informations concernant le carburant.

A découvrir également : Résultat du permis de conduire : où et comment les consulter ?

Éviter de chauffer le véhicule avant de le démarrer

La meilleure méthode pour chauffer votre véhicule serait de le conduire avec une vitesse moins élevée durant quelques minutes. Il est donc sans utilité de le chauffer avant de le démarrer puisqu’il risque de se refroidir. Cela pourrait causer une surconsommation. Le jour de votre examen, vous savez désormais quelles bonnes pratiques suivre pour la rubrique de l’éco-conduite. Toutefois, sachez qu’il ne sert à rien de surpasser vos propres efforts justes pour un point bonus. Soyez vous-même sinon vous pourrez faire des erreurs.